Amende record de 4,34 milliards d’euros à Google pour position dominante sur Android

L’UE a infligé ce mercredi une amende record de 4,34 milliards d’euros à Google pour avoir abusé de la position dominante de son système d’exploitation pour smartphone,Android, afin d’asseoir l’hégémonie de son service de recherche en ligne.

Mercredi 18 juillet, la commissaire à la concurrence européenne, Margrethe Vestager, a conclu une enquête ouverte trois ans plus tôt pour abus de position dominante en condamnant Google et Android, son système d’exploitation pour smartphones, à une amende record de 4,34 milliards d’euros. Mme Vestager a déclaré :

« Google utilise Android comme un véhicule pour consolider la position dominante de son moteur de recherche. Ces pratiques ont privé ses concurrents de la possibilité d’innover et de lui livrer concurrence par leurs mérites. Elles ont privé les consommateurs européens des avantages d’une concurrence effective sur le marché important des appareils mobiles. Cette pratique est illégale au regard des règles de l’UE en matière de pratiques anticoncurrentielles. »

Bien entendu, la firme de Mountain View a déclaré qu’elle ferait appel de cette décision. Un porte-parole de l’entreprise a expliqué : “Android a créé plus de choix pour tout le monde, pas moins“.

Amende la plus importante jamais prononcée

L’amende infligée est la plus importante jamais prononcée par Bruxelles dans ce type d’infraction au droit de la concurrence européenne. Le précédent record était déjà détenu par Google, qui a reçu une amende de 2,4 milliards d’euros en juin 2017 pour avoir favorisé son comparateur commercial, Google Shopping, aux dépens d’autres sur son moteur de recherche.