Infographie : Le Guest Blogging en 8 étapes

Une infographie qui vous explique les différentes phases successives à suivre pour mettre en place une stratégie de guest blogging et obtenir des backlinks vers votre source d’information, tout en sachant que Google voit d’un oeil parfois suspicieux ce type de pratique. A utiliser donc avec parcimonie et bon sens avant tout…

Notre infographie du vendredi est proposée aujourd’hui par le site BlogBooster et vous donne la procédure à mettre en place (en 8 étapes) pour voir vos contenus repris sur d’autres blogs, proposant des liens vers votre site. Attention cependant : Google a donné également, de son côté, plusieurs indications sur la façon dont il appréhendait les techniques de guest blogging : en octobre 2012, novembre 2012, juillet, octobre et décembre 2013, et enfin en janvier 2014, et a également pénalisé plusieurs plateformes automatisant ces process. Donc attention lors de vos démarches : domaine sensible !… (cliquez sur l’image pour en obtenir une version agrandie) :

6 ERREURS SEO QUI EMPÊCHENT VOTRE SITE D’ÊTRE EN PREMIÈRE PAGE

Votre site est en ligne depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, et pourtant rien à faire, il ne se positionne pas dans les résultats des moteurs de recherche. Malgré vos efforts, vous avez sûrement quelques petites erreurs qui font que votre site peine à se référencer. Parfois, seul un bon référenceur peut les détecter. Pour cette fois-ci, Suite Logique vous dépanne ! 😉

Mais alors quelles sont les petites erreurs de débutant qui pénalise le référencement votre site internet ? Voici une liste de quelques fautes qu’on fait tous lorsqu’on débute le SEO.

1 – Un CMS inadapté

Utiliser un CMS pour son site, c’est bien souvent choisir la facilité : ou pas ! Encore faut-il choisir le bon CMS. Un grand nombre d’entre eux sont pensés pour optimiser le SEO, mais un minorité reste très limitée en terme d’optimisation. Pour éviter de devoir changer de CMS en cours de route, il vaut mieux s’assurer que celui que vous avez choisi permet de répondre aux critères du SEO. Généralement les plus connus comme WordPress ou Prestashop ne présentent aucun risque et cherchent à toujours plus s’améliorer pour être SEO Friendly.

2 – Un linking interne mal construit

Le linking interne, également appelé le maillage interne, est tout aussi important que le linking externe ! Le négliger est une grande erreur. Les liens internes permettent une navigation plus facile et plus intuitive pour l’internaute. Une particularité qui plait à Google ! Attention, lorsque nous vous parlons de liens internes, nous n’incluons pas les call to action : « Cliquez ici », « Lire la suite », « En savoir plus »… Mais de vrais liens, positionnés sur des mots-clés stratégiques et qui permettent à l’internaute de se rendre sur des pages plus profondes en très peu de clics pour atteindre rapidement l’information qu’il cherche.

3 – Un site suroptimisé

Comme avec n’importe qui, pour plaire à Google il n’est pas nécessaire d’en faire trop ! Pour se positionner dans les résultats des moteurs de recherche, il ne s’agit pas d’aligner une série de mots clés ou d’intégrer 10 liens internes et 10 liens externes par page. Bien au contraire, la suroptimisation ne plaît ni à l’internaute et ni à Google. Le robot de Google place l’UX comme un critère important désormais pour définir son classement. Alors pourquoi se mettre tout le monde à dos. Optimiser oui, suroptimiser non.

4 – Des attributs ALT d’images oubliées

L’attribut ALT de vos images sont en réalité vos descriptions. Google ne peut pas analyser une image, c’est pourquoi les attributs ALT sont essentiels : ils permettent à Google de comprendre ce que vous voulez dire avec l’image et donc de les référencer dans son moteur de recherche « Google Images ». Ces descriptions sont également l’occasion rêvée d’intégrer des mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner.
Un contenu dupliqué

5 – Laisser place au hasard

Le SEO n’est pas un art mais une technique qui demande réflexion, analyse et précision. Votre référencement ne peut pas être efficace s’il n’est ni régulier, ni optimiser, ni réfléchi. C’est pourquoi, dans la majorité des cas, il est vivement conseillé de faire appel à des professionnels en agence SEO, qui vous accompagnent dans votre projet webmarketing de A à Z : de la création de site à votre référencement, en passant par la gestion de vos réseaux sociaux.

Infographie, ce que le SEO nous réserve pour 2017

Le référencement naturel évolue constamment. Pour continuer de bénéficier d’une bonne visibilité, il faut donc de s’adapter aux changements à venir. Plugin Group dévoile à ce sujet cinq prédictions, en plus de rappeler quelques statistiques intéressantes. 

Lors des prochains mois, Google devrait donner davantage de poids encore au mobile. L’intelligence artificielle devrait, à l’avenir, elle aussi parvenir à se frayer une place plus importante dans notre quotidien.

Quelques statistiques

  • Les plateformes mobiles (51,3%) ont, en novembre 2016, pour la première fois, pris le pas sur le desktop (48,7%). Pour preuve cette infographie fournie par StatCounter. La tendance est-elle sur le point de se confirmer?
  • 160 milliards de recherches sont effectuées au départ de Google chaque mois.
  • Plus de la moitié d’entre elles (51%) contiennent plus de 4 mots.
  • 95,3% des clics se font au profit des 4 premiers résultats.
  • 75% des spécialistes du marketing sont convaincus que la création de contenu pertinent est l’action SEO la plus efficace.
  • 93% des expériences en ligne débutent à partir des moteurs de recherche

Pour davantage de détails et plus de statistiques, référez-vous à l’infographie ci-dessous. Pour améliorer le référencement naturel de votre site web, cliquez ici! 😉

Infographie: prédictions SEO pour l'année 2017

Facebook : un bouton “Hello” pour devenir un site de rencontres ?

Le 6 avril 2017, sur Facebook, nous avons remarqué une nouveauté : un bouton « Hello » est disponible sur tous les profils du réseau social. Un bouton qui permet d’envoyer simplement un “Hello” mais qui pourrait être la première étape pour Facebook pour devenir un site de rencontres. Car la fonction permet de contacter des inconnus.

Le principe ? On peut envoyer un Hello à n’importe qui grâce à un bouton situé à côté des options « contacter » et « amis ». Et quand on clique, ça fait des PAILLETTES et c’est beau.

La personne qui reçoit un Hello a le choix entre répondre par un message, et donc ouvrir une conversation sur Messenger, ou directement ajouter la personne qui lui envoie. Il est possible d’envoyer un Hello à une personne déjà ajoutée en ami, mais la fonctionnalité semble davantage destinée à contacter des inconnus. Ce nouveau bouton n’est pas sans rappeler le fameux Poke, mais sa visée est cette fois plus explicite puisqu’il sert directement à établir une forme de contact.

La possibilité de saluer des inconnus de façon automatisée permet de contacter directement des personnes sur Facebook sans les ajouter en ami, ce qui n’est plus possible depuis quelques années déjà. Pour envoyer un message à une personne qui ne figure pas dans sa liste d’amis, il est en effet nécessaire que cette personne accepte d’entamer la conversation.

Hello de Facebook sert à te mettre des chansons dans la tête

La fonctionnalité Hello sur Facebook, c’est pour pécho

Et soyons honnête : les pokes, ça servait pas mal pour pécho. C’était une façon de tester l’eau du bain. Donc si la personne te répondait, hé bien tu pouvais tenter le coup.

Et si elle ne répondait pas, hé bien tu pouvais te dire que tu ne lui plaisais pas, ou que la personne n’était pas du genre à surveiller son Facebook et retenter le coup (et passer pour un forceur comme François Fillon).

Oui enfin y’a un moment où il faut se rendre à l’évidence.