Financement participatif

Le financement participatif (également connu sous le nom de crowdfunding ou financement par la foule) est une façon alternative de financer un projet. Pour financer un projet, dans la plupart des cas, les entrepreneurs vont à la banque pour faire une demande de crédit et obtenir ainsi le capital de départ. Le crowdfunding fonctionne sans intermédiaires financiers, mais assure un contact direct entre le porteur et la foule en permettant à de multiples personnes de soutenir un projet.

Le crowdfunding se résume à ceci: un groupe ou une personne, qui peut être à la fois un entrepreneur et un particulier, veut démarrer un projet, mais n’a pas assez de capital de départ. Pour acquérir ce capital, il propose le projet (par exemple sur un site web) et mentionne le montant requis. De cette façon, tout le monde peut investir dans le projet. L’idée est que beaucoup de personnes investissent un petit montant et que ces petits investissements ensemble financent entièrement le projet. Cela contraste avec les crédits bancaires et les grands investisseurs, où il n’y a qu’un ou quelques apporteurs qui contribuent beaucoup. Ces petits investisseurs sont appelés crowd le mot anglais pour la foule.

Sur certains sites de crowdfunding, l’argent investi ne va pas directement au projet, l’entrepreneur ne reçoit l’argent que si (au moins) 100% du montant demandé est obtenu. Si ce montant minimum n’est pas atteint, les apporteurs récupéreront leur argent, c’est le principe du tout ou rien.

Origine

Le concept de crowdfunding est né au début du 21ème siècle. Aux États-Unis, le crowdfunding est principalement utilisé (et dans les premières années seulement) pour les artistes dans les arts, le cinéma, la littérature ou l’industrie musicale.

L’histoire du succès aux États-Unis par excellence est Kickstarter . Kickstarter se concentre sur des projets créatifs en général. Kickstarter a contribué au développement de nombreux artistes.

Il a fallu attendre jusqu’en 2009 pour créer des plateformes de crowdfunding hors des USA comme l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France.

Variantes

L’investissement par crowdfunding peut avoir lieu de différentes manières. Les quatre façons les plus courantes sont:

  • Dons : L’investisseur fait un don d’argent dans un but précis. Faire un don implique que l’investisseur ne recevra rien en retour. Le financement participatif par le biais de dons a principalement lieu à des fins philanthropiques.

 

  • Récompense : La différence entre les dons purs et les récompenses est que le contributeur reçoit une récompense non financière de la part de l’entrepreneur. Par exemple un billet pour un concert, une copie d’un CD ou d’un livre ou une entrée de nom dans un magazine

 

  • Prêts (rémunéré ou non) : L’investisseur prête une (petite) somme d’argent à l’entrepreneur. L’entrepreneur rembourse l’investisseur avec intérêt après un certain temps. Il existe des dizaines de plateformes en France, par exemple il n’y a qu’à voir les nombreux tests et avis sur les plateformes de crowdfunding (avis lendix, avis crédit.fr…)

 

  • Participation : L’investisseur prend une participation (actions ou royalties) dans le projet de l’entrepreneur. De cette façon, l’entrepreneur obtient son capital de départ et, en retour, les investisseurs participent au développement de la valeur de l’entreprise.

 

La différence entre les États-Unis et l’ Europe se reflète également dans la méthode d’investissement. En Europe, toutes les formes se côtoient, aux États-Unis il y a plutôt des dons rémunérés ou non. Cela est dû aux dispositions légales.

 

Fonctionnement

Les  plateformes de crowdfunding sont le premier point de contact pour le contributeur ou le porteur de projet. Ce sont eux qui ont une fonction intermédiaire et coordonnent l’ensemble du processus. Les   plateformes de crowdfunding reçoivent leurs revenus de trois façons:

  • Le porteur verse un montant de plusieurs centaines d’euros pour être autorisé à placer son projet sur la plateforme.
  • Le porteur donne un certain pourcentage du capital total reçu aux gestionnaires.
  • Parfois, les contributeurs paient également un faible pourcentage du montant investi .
  • Il peut y avoir des frais des conseils, revente sur marché secondaire…

Bien que chaque plate-forme de crowdfunding opère à sa manière, la procédure générale est la suivante:

Dans le cas de projets créatifs:

  1. L’artiste met à disposition un petit morceau de sa production sur la plateforme ou un prototype.
  2. Les supporters peuvent voir le travail de différents artistes et choisir les artistes pour lesquels ils veulent donner de l’argent.
  3. L’argent déposé pour un projet spécifique est conservé par les gestionnaires de la plateforme. Dès que le montant est atteint, l’artiste recevra le montant. Si ce montant n’est pas atteint dans un certain délai, les supporters recevront un remboursement de leur participation.
  4. L’artiste utilise l’argent pour se développer davantage.
  5. Les supporters reçoivent une récompense de l’artiste, par exemple un exemplaire de la figurine.

 

 

Dans le cas des entrepreneurs :

  1. L’entrepreneur indique à la plateforme qu’il a une idée qui nécessite un financement externe.
  2. Les responsables de la plate-forme dialoguent avec l’entrepreneur et décident si l’idée a un potentiel.
  3. L’entrepreneur place son idée sur la plateforme, éventuellement avec une présentation vidéo.
  4. Les investisseurs investissent de l’argent dans certains projets
  5. L’entrepreneur recevra l’argent dès que le montant total a été atteint, sinon les investisseurs récupéreront leur dépôt.
  6. L’entrepreneur développe davantage son idée.
  7. Si l’entrepreneur n’a pas encore de société, l’entreprise est créée
  8. L’entrepreneur rembourse les investisseurs avec intérêt (dans le cas d’un prêt) ou sur les ventes futures (cas des royalties) ou les investisseurs participent à l’augmentation de la valeur du capital en cas de participations.

Dans le cas des entrepreneurs existants:

  1. L’entrepreneur demande à la plate-forme ou un intermédiaire un prêt ou un investissement.
  2. L’intermédiaire ou les gestionnaires de la plate-forme entament des discussions avec l’entrepreneur et décident si l’entreprise et le financement demandé sont solides.
  3. Le responsable de la plateforme place la demande sur la plateforme.
  4. Les investisseurs ou les prêteurs transfèrent de l’argent à certains projets
  5. L’entrepreneur recevra l’argent dès que le montant total a été atteint, sinon les prêteurs ou les investisseurs récupéreront leur dépôt.
  6. L’entrepreneur rembourse les prêteurs ou les investisseurs avec intérêt.

 

De multiples domaines !

Le crowdfunding s’est imposé dans de nombreux domaines au fils des ans, en effet celui-ci peut aussi bien fonctionner pour des projets dans l’immobilier ou la création de figurines de collections.

Musique : La musique est historiquement l’un des plus vieux domaines du crowdfunding.

Jeu vidéo : Nécessitant de gros montants, le jeu vidéo est un domaine très consommateur.

Arts plastiques : Les créations artistiques ont toujours bine marché dans le domaine du crowdfunding, car cela permet de trouver des gens intéressés.

Édition : Créer un livre permet via le crowdfunding permet de trouver directement sa cible et surtout permet de tester le potentiel du marché.

Énergie : Écologique, les panneaux solaires et autres sources d’énergie renouvelables permettent de faire progresser l’électricité verte.

Jeux de société : Les jeux de société sont très populaires et nombreux sont ceux qui sortent grâce au financement participatif.

Sport et loisirs : Trouver des sponsors est une bonne idée et fonctionne toujours.

Immobilier : Probablement un des domaines les plus prisés par les professionnels en France, l’immobilier restant un des investissements les plus prisés des Français.

Innovation et entrepreneuriat : très présent dans le domaine du crowdfunding et du crowdlending, ce secteur est le seul secteur avec lequel vous pouvez vraiment gagner beaucoup d’argent.

Science : Trouver des fonds pour la recherche et faire appel à un élan de générosité de la part des gens permet de faire avancer la science.

Restaurants et vin : Le vin est considéré dans l’hexagone comme un investissement, ce qui peut être une aubaine pour les petits viticulteurs.

Agriculture : L’agriculture a parfois besoin de fonds et les circuits courts se développent grâce au financement par la foule.

Communautaire : Quelques plateformes se sont spécialisées dans les financements communautaires (églises…).

Donation : Un secteur bien connut qui permet d’aider les gens, que cela soit au quotidien ou en cas d’urgence

Crowdfunding régional : Des plateformes régionales existent aussi, elles se sont spécialisées dans la Bretagne, la Lorraine ou les autres domaines.

 

Conclusion

Le crowdfunding , ce nouveau mode de financement est en plein boom et risque de devenir d’ici quelques années ce que la banque en ligne est aux banques.