INFOGRAPHIE : LA PERSONNALISATION DANS LE E-COMMERCE

Alors que le e-commerce ne s’est jamais aussi bien porté (20 milliards d’euros de chiffre d’affaires au premier trimestre 2017, soit une progression de 14% par rapport à 2016), l’expérience d’achat n’a de cesse d’évoluer pour s’adapter aux utilisateurs. La personnalisation sur les sites marchands est en constante augmentation, et ce n’est pas pour déplaire aux cyber-acheteurs.

Voici une infographie issue de l’analyse de plus de 2 milliards de parcours d’achat et 120 millions de transactions afin de faire l’état des lieux de l’expérience utilisateur sur les sites e-commerce.

 

Ce que l’on en retient :

 

La concurrence est rude dans la jungle du web : 3/4 des utilisateurs font leurs achats sur seulement 1 à 5 sites différents.

 

On veut une expérience personnalisée !  75% des acheteurs en ligne trouvent qu’il est important de recevoir des recommandations en fonction de leurs précédents achats.

 

Lisez dans mes pensées… 81% veulent voir des promotions ciblées en fonction de leurs centres d’intérêt. Les consommateurs souhaitent donc accéder rapidement à ce qu’ils désirent… sans même avoir à le demander.

 

57% des acheteurs déclarent préférer les sites qui appliquent déjà cette personnalisation, et 81% sont prêts à abandonner leurs sites e-commerce préférés au profit de sites offrant une meilleure expérience d’achat, plus personnalisée.

 

Le point de vue des webmarketeurs: 64% d’entre eux envisagent de modifier leurs investissements dédiés à l’optimisation et à la personnalisation de leur site web au cours des 12 prochains mois.

 

Les pratiques qui marchent: Les techniques les plus efficaces consistent à créer un sentiment de rareté, d’urgence ou apporter une preuve sociale, lesquels augmentent respectivement le RPV (revenu par visiteur) de 2,9%, 1,5% et 2,3%.

 

Il n’y a pas que la beauté qui compte: Les changements de bouton, les modifications apportées à la navigation ou à l’esthétique du site font baisser le RPV de 0,2%.

 

Avec l’explosion du nombre de données, on assiste à une hyper-personnalisation du web en général et du e-commerce en particulier. Une expérience d’achat sur-mesure, qui a tendance à attirer de plus en plus d’acheteurs en ligne au détriment des magasins physiques.

N’hésitez pas à regarder et partager nos autres infographies 

6 Conseils pour fidéliser sa clientèle avec les réseaux sociaux

À l’heure actuelle, une entreprise qui souhaite stimuler sa croissance et développer ses opérations, doit presque toujours se tourner vers le web. Si disposer d’un site internet est désormais une évidence, les réseaux sociaux présentent également de multiples intérêts, notamment en ce qui concerne la fidélisation de la clientèle. Voici comment y parvenir. 

1. Écouter et interagir

La meilleure façon de montrer à un public qu’il est entendu et estimé est d’interagir avec lui. L’écoute de vos clients et de vos prospects vous permettra également de mieux comprendre leurs attentes, de mettre au courant de ce qui vous manque, bref pour identifier les différents points sur lesquels vous devez vous concentrer et améliorer.

2. Élaborer un plan de participation

Pour parvenir à conserver votre clientèle, il vous faut:

  • Disposer d’un calendrier d’engagement: assurez-vous de communiquer avec votre audience de façon régulière et continuée.
  • Savoir ce qui les intéresse: utilisez les informations collectées de façon à cerner leurs points d’intérêts, pointez du doigt ce sur quoi il vous faut communiquer.
  • Créer de l’interaction: creusez-vous les méninges pour générer de l’interaction (sondage, concours, etc.).

3. Créer du lien avec vos clients les plus loyaux

Les clients les plus fidèles à vous devraient être considérés comme précieux pour vous. Ils sont un atout incroyable pour vous. Pour valoriser ce lien, récompensez-les à travers des cartes de fidélité ou laissez-les découvrir leurs produits exclusivement, par exemple. Donnez-leur des avantages différents afin de les garder à plus long terme.

4. Offrez des récompenses

5. Re-partagez vos meilleurs contenus

Certaines de vos publications ont généré une multitude d’interactions? La promotion de certains produits a connu un certain succès? Partagez-les de nouveau afin que vos fans les plus récents auront l’occasion de regarder. Retournez à la surface ce qui a marqué les esprits à son époque!

6. De l’autre côté du miroir

Apportez vos clients et vos prospects dans votre vie quotidienne en leur permettant d’apercevoir les coulisses de votre entreprise. Partagez, par exemple, des photos de déjeuners de votre équipe, communiquez sur la réception de nouveaux produits, bref, soyez inventif!

Source: Business Coaches Sydney.


Gagnez en visibilité en appliquant ces 5 points

1 – Mettre en avant son site sur les supports de communication

 

Beaucoup de gens ont tendance à se séparer en ligne et hors ligne. En réalité, les deux communications doivent être complémentaires. Pour commencer à promouvoir votre site Web, vous devez commencer par le mettre d’abord sur tous vos supports de communication: cartes d’affaires, brochures de vente, communiqués de presse et kits de presse …

Avoir un site peut sembler évident pour certains. Mais encore, trop d’entreprises ne sont pas présentes en ligne. En outre, tous les noms de domaine ne sont pas: www.nomdel’entreprise.com ou www.nomdel’entreprise.fr. C’est pourquoi il est impératif de mettre en évidence votre site Web sur vos supports de communication hors connexion, mais pas seulement!

Vous avez probablement un profil LinkedIn, une page Facebook ou même un compte Twitter. N’hésitez pas à intégrer l’URL de votre site web sur vos propres réseaux sociaux, mais aussi ceux de votre marque. Plus vous multipliez les points de contact, plus vous êtes susceptible d’obtenir du trafic sur votre site.

 

2 – Optimiser son référencement naturel

 

Un bon site Web n’est pas visible s’il n’est pas référencé par Google, c’est-à-dire qu’il n’apparaît pas dans les résultats de recherche de son moteur de recherche. Pour ce faire, il existe deux techniques distinctes mais complémentaires: le référencement naturel et le référencement payant, un concept qui sera discuté ci-dessous.

L’optimisation du référencement naturel est une stratégie de notoriété qui permet de mettre en place un marketing en ligne permanent. En effet, cette technique est construite à long terme. Le référencement peut durer plusieurs mois, même plusieurs années. Mais l’avantage réel qu’il présente est sa solidité. Un site bien référencé naturellement, acquiert des positions sur la page d’accueil sur Google. Il est très rare qu’une page Web tombe dans les dernières pages. Natural SEO (SEO) est donc une technique stable, économique et durable.

Il s’agit de travailler sur différents aspects de votre site: url, liens, contenu …

3 – Produire du contenu pour un blog

 

De plus en plus d’entreprises ouvrent un blog. Cet outil de webmarketing vous permet non seulement de mettre en évidence votre savoir-faire et votre expertise dans un secteur, mais avant tout pour travailler sur le référencement naturel de votre site.

En effet, l’un des critères essentiels évalués par le robot de Google lors du classement du SERP (résultats de recherche) est le contenu. Ce contenu doit être pertinent, informatif pour les lecteurs mais aussi optimisé pour le référencement grâce à la présence de liens internes à votre site et à l’externalisation et à l’intégration de mots clés stratégiques sur lesquels vous souhaitez vous positionner.

Produire du contenu de qualité pour son blog d’entreprise permet de rendre son site Web connu. Pour cela, il est possible d’intégrer des liens dans vos articles qui se réfèrent à votre site. Ce trafic sera d’autant plus qualifié.

4 – Utiliser le référencement payant

 

Le SEO payé, ou SEA, implique l’utilisation de techniques de référencement qui nécessitent un investissement financier, mais les résultats sont presque immédiats. À l’aide d’outils tels que Google Adwords, il est possible d’acheter des mots-clés, ce qui revient à acheter sa présence dans les premiers résultats de recherche de Google.

Le SEO payé est une stratégie coûteuse mais rapide pour faire connaître son site web sur Internet. Il permet de générer du trafic très rapidement et de commencer à collecter les contacts de vos prospects. D’autre part, pour travailler votre renommée en ligne à long terme, il est préférable de compléter une stratégie de SEO payée, grâce à une stratégie de SEO naturel.

 

5 – Être actif sur les réseaux sociaux

 

L’activité sur les réseaux sociaux vous permet de créer une communauté autour d’un intérêt commun: votre secteur d’activité. Ainsi, votre entreprise est mise en évidence aux yeux des internautes intéressés par vos offres, vos services, vos produits et qui écoutent vos messages.

Les réseaux sociaux vous permettront de développer votre notoriété en ligne et donc votre site Web. Les liens inclus dans les descriptions, mais aussi dans des publications régulières, optimisées et pertinentes augmenteront le nombre de visites sur votre site.

 

Pour rendre son site connu, il n’y a pas de technique idéale. Toutes les stratégies énumérées ci-dessus travaillent ensemble pour créer votre réputation en ligne. C’est pourquoi il est intéressant de regarder chacune de ces techniques un par un pour obtenir rapidement des résultats: prise de prospects, commandes sur un site de commerce électronique, etc.

Réseaux sociaux et générations, les chiffres clés en une Infographie

Plus d’un tiers de la population mondiale, soit 2,67 milliards de personnes, est actif sur les réseaux sociaux. Y être présent est donc, pour une entreprise, vecteur d’opportunités. Reste qu’il convient de cibler la bonne audience, le bon public. Cette infographie, réalisée par Personal Money Service, nous informe quant aux habitudes des différentes générations sur chacun de ces réseaux sociaux. Prenez note! 

Réseaux sociaux et générations

La génération des 13-19 ans, appelée génération Z, semble préférer les personnes comme vous et moi aux célébrités lorsqu’il est question de publicité.

La génération « millenials » (20-35 ans) passe en moyenne 8 heures par jour en ligne. Elles souhaitent davantage être approchées par les marques via email (43%). Les hommes de cette tranche d’âge sont friands de YouTube alors que les femmes préfèrent Facebook.

La génération X, 36-49 ans, représente un pouvoir d’achat annuel de 200 milliards. 80% d’entre-eux possèdent un compte Facebook et Twitter, bien que seulement la moitié d’entre-eux s’y montrent actif.

13% des baby boomers (50-65 ans) ont recours à LinkedIn contre 60% en ce qui concerne Facebook. Ces internautes passent généralement 27h par semaine en ligne.